“Ce matin j’ai pris un train à Nancy à 8h16 sans savoir ce qu’allait être ma journée et ce soir je suis là (sur le plateau du 20 heures). C’est très curieux, un peu inattendu et très vertigineux.

C’est cela le Goncourt : la projection en pleine lumière d’un écrivain pas forcément habitué aux projecteurs. C’est le cas du Spinalien Nicolas Mathieu qui se retrouve couronné pour son deuxième roman.

Read more: https://culturebox.francetvinfo.fr/livres/evenements/nicolas-mathieu-prix-goncourt-2018-mon-roman-n-est-pas-si-fataliste-que-ca-281703